Comment limiter les nuisances du travail sur écran ?

L’ordinateur fait partie des équipements essentiels au bureau. Selon la dernière étude de la DARES sur les conditions de travail, 71 % des salariés utilisent l’informatique. À cela s’ajoute la multiplication des écrans. Le travail quotidien et continu sur écran crée cependant des risques pour la santé tant au niveau des yeux que musculaires et articulaires. Mais d’autres facteurs, comme les nuisances sonores et thermiques, peuvent les majorer.

Une gestion correcte des espaces de travail et une mise en place d’un plan de prévention augmenteraient de manière importante la performance des travailleurs tout en diminuant les risques sur leur santé.

Les risques pour la santé du travail sur écran

Lorsque l’on parle de travail sur écran il est fréquent de penser en termes de nuisances visuelles. On tentera alors de travailler sur l’éclairage ou la hauteur des écrans.

Cependant, l’utilisation fréquente et/ou longue de l’ordinateur provoque d’autres problèmes de santé. Entre autres, des troubles musculo-squelettiques.

L’environnement du travail sur écran est aussi propice aux nuisances sonores, spécifiquement dans les bureaux de type open space et, bien que cela ne soit pas souvent pris en compte, des nuisances thermiques, spécifiquement lorsque de nombreux ordinateurs fonctionnent dans un environnement restreint.

Chacun de ces risques peut être limité par un plan de prévention adapté.

Réduire les nuisances visuelles

Afin de limiter les nuisances visuelles on peut dans un premier temps agir sur l’exposition. En limitant l’utilisation des écrans à des périodes entrecoupées de pauses, on diminue le stress visuel. Cependant cela ne sera efficace que si ceux-ci sont parfaitement adaptés avec un éclairage optimal, une hauteur correspondant à celle de l’utilisateur, un bureau et un siège conçus pour le travail sur écran.

Il est aussi nécessaire de vérifier que l’éclairage général du bureau est adéquat et que les différents postes de travail sur écran ne soient pas trop proches les uns des autres afin de ne pas souffrir de pollution visuelle.

Trop d’écrans rapprochés vous déconcentrent et fatiguent plus rapidement les yeux

La prévention des TMS

Qui dit travail sur écran dit position assise sur une période plus ou moins longue ainsi que répétition de petits mouvements tels que les clics de souris par exemple.

De ce fait, celui-ci est un terrain favorable aux troubles musculo-squelettiques et risques de santé qui y sont associés.

Afin de les limiter on doit agir :

  • Sur la posture au bureau ;
  • Sur l’ergonomie générale du poste de travail ;
  • Sur le choix des équipements.

La posture idéale pour le travail sur écran

Une bonne posture a pour fonction de permettre un travail sur écran prolongé sans risques de troubles musculo-squelettiques. Il est important, dans un plan de prévention de ces risques, que les salariés y soient sensibilisés.

Pour cela il suffit de respecter ces règles :

  • Pieds à plat sur le sol ou sur un repose-pieds ;
  • Coude à angle droit;
  • Avant-bras près du corps ;
  • Dos droit.
L’utilisation de plusieurs écrans peut être pratique mais favorise les mauvaises postures.

Un aménagement ergonomique du poste de travail sur écran

Afin de permettre à l’utilisateur d’adapter la meilleure posture sur écran, l’aménagement du poste de travail doit être optimal. Pour cela c’est le choix du mobilier de bureau qui est déterminant. Il doit être adapté à la morphologie des salariés et permettre un confort de travail et le respect de la position naturelle du corps :

  • Utilisez un fauteuil de bureau ergonomique ;
  • Idéalement le bureau assis-debout est un choix excellent pour lutter contre la sédentarité du travail sur écran ;
  • Le matériel informatique doit être adapté (surface matte, écran suffisamment grand, et inclinable, souris ergonomique, clavier de 3 cm d’épaisseur maximum).

L’aménagement optimal des locaux pour le travail sur écran

Tout ce qui peut impacter négativement sur la performance et la concentration des salariés augmentera les risques sur leur santé.

Lorsqu’ils doivent effectuer de longues séances de travail sur écran il sera nécessaire de prendre en compte l’environnement de travail et notamment veiller à limiter le bruit généré et de manière toutes nuisances sonores (très répandues dans les bureaux de type open space) mais aussi tout ce qui peut générer un stress sur l’organisme comme l’éclairage ou l’environnement thermique du local.

De manière générale, une température de maximum vingt et un degrés est considérée comme idéale dans un bureau.

Le travail sur écran peut être source de nuisances et avoir un impact négatif sur la santé des salariés lorsqu’il n’est pas bien optimisé. Une posture correcte, du mobilier de bureau adapté et un aménagement des locaux bien pensé réduisent considérablement les risques et constituent une prévention efficace.

A lire également :

Comment prévenir les TMS ?

Travailler confortablement au bureau

MENU

icon-angle icon-bars icon-times