Comment éviter le syndrome du canal carpien

Le canal carpien est un tunnel dans lequel passent le nerf médian et les tendons fléchisseurs de la main. Lorsque celui-ci est pincé ou compressé, des symptômes tels que fourmillements, engourdissements et douleurs apparaissent et peuvent devenir chroniques : c’est le syndrome du canal carpien. De simples astuces peuvent cependant les prévenir.

Une maladie à ne pas négliger

Le syndrome du canal carpien est un ensemble de symptômes indiquant une altération des nerfs tels que des fourmillements, une insensibilisation des doigts et des douleurs au niveau du pouce, de l’index ou du majeur accentués la nuit et pendant des activités dites de pronation (quand vous tenez quelque chose).

La douleur est fréquemment présente dans les deux mains. Elle peut se diffuser jusque dans les épaules et tenir un objet devient très douloureux.

Lorsque le syndrome devient chronique, seule la chirurgie permettra une guérison totale par une incision du canal afin de l’élargir.

Il existe cependant des traitements (injection de cortisone et anti-inflammatoires couplés à des attelles) pour ralentir la progression et gérer la douleur.

Le syndrome du canal carpien touche trois fois plus les femmes que les hommes.

Les facteurs de risques

Tout ce qui peut provoquer un rétrécissement du canal carpien constitue un facteur aggravant. Parmi ces facteurs nous trouvons des maladies telles que la rétention d’eau, l’hypothyroïdie, le diabète, la polyarthrite rhumatoïde, ou l’obésité.

Ces maladies provoquent souvent un syndrome de canal carpien. Dans ces cas leur guérison permet la disparition des symptômes.

Toutefois, les traumatismes, blessures et atteintes du tendon du poignet provoquent immanquablement un syndrome chronique

Enfin certaines activités sont à risque lorsqu’elles imposent des mouvements répétés du poignet, des vibrations ou des postures contraignantes (par exemple usage intensif d’un clavier d’ordinateur).

La prévention du syndrome du canal carpien

Une fois installé, le syndrome du canal carpien peut devenir chronique. Il est toutefois possible de le prévenir chez soi et sur le lieu du travail.

Prévenir le syndrome du canal carpien chez soi

Pour prévenir le syndrome du canal carpien vous devez :

  • éviter et soigner les maladies qui le favorisent ;
  • éviter tout ralentissement du flux sanguin (compression ou froid par exemple) ;
  • corriger la posture de vos poignets notamment pendant le sommeil ;
  • faire des exercices d’étirement.

Les maladies associées au syndrome du canal carpien provoquent des douleurs provisoires qui disparaissent avec la guérison. Elles affaiblissent cependant le canal et peuvent conduire, si non soignées, à un syndrome chronique.

Le froid raidit les muscles, les tendons et provoque une réduction du flux sanguin un rétrécissement du canal. Portez régulièrement des gants ou mitaines s’il y a un changement de température. Vous pourrez leur superposer des gants de travail afin de les protéger à la fois du froid et des chocs sur vos poignets en cas de travail répété.

Durant notre sommeil, le poignet est souvent replié, comprimant le canal carpien et provoquant les douleurs associées. Pour l’éviter vous pouvez opter pour le port d’une attelle de repos et dormir surélevé du côté gauche. C’est ce que les médecins recommandent pour éviter toute pression sur le canal et améliorer le débit sanguin.

Il existe des appareils de massage des mains couplés à de la chaleur. Utiles pour lutter contre la fatigue après une journée de travail ou pour dégonfler les doigts, ils peuvent être une aide précieuse dans la prévention du syndrome du canal carpien. Ils sont cependant interdits en cas d’arthrose déjà installée.

Enfin, des exercices simples d’assouplissement vous permettront de prévenir l’apparition ou l’aggravation de la maladie. Votre médecin sera à même de vous indiquer ceux qui seront adaptés à votre cas en toute sécurité.

Comment lutter contre le syndrome du canal carpien au travail

Selon l’article L4121-1 du Code du travail, l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Le syndrome du canal carpien étant la seconde cause de maladie professionnelle en France, il est indispensable de mettre en place un plan de prévention.

D’après le site AMELI, les secteurs professionnels reconnus à risque de survenue de cette maladie seraient :

  • la grande distribution (grandes surfaces commerciales…) ;
  • l’agroalimentaire ;
  • les services de nettoyage ;
  • le secteur sanitaire (établissements de soins : hôpitaux, cliniques…) et social (établissements pour personnes âgées, handicapées…) ;
  • la construction automobile ;
  • la restauration et l’hôtellerie ;
  • le bâtiment et les travaux publics.

La maladie étant provoquée par des chocs répétés, des vibrations, des mouvements fréquents ou l’exposition aux basses températures, il est conseillé de :

  • respecter des temps de pause réguliers ;
  • alterner si possible les deux mains, en les reposant régulièrement et en étirant le poignet ;
  • éviter toute force exagérée ;
  • ne pas laisser les poignets appuyés trop longuement sur des surfaces dures et utiliser si besoin des repose poignets ;
  • veiller à l’ergonomie des différents outils utiles à l’exercice de la profession ;
  • porter de gants pour lutter contre les chocs thermiques.

De nombreux matériaux et mobiliers de bureaux sont adaptés pour permettre le confort d’utilisation et la prévention du syndrome du canal carpien. Du clavier ergonomique aux sièges de bureaux, il existe des solutions pour tous les secteurs professionnels. Pour plus d’informations n’hésitez pas à contacter nos conseillers spécialisés gratuitement et sans engagement de votre part.

A lire également : Comment travailler confortablement au bureau

MENU

icon-angle icon-bars icon-times